15 octobre 2016

Traitement anti-lumière bleue

Concrètement à quoi ressemble vos verres de lunettes traités « anti lumière bleue » ?

Mise en évidence, à travers quelques photos « l’aspect » des verres qui sont dotés du traitement anti-lumière bleue.

Cette lunette est équipée de verres blancs, traités antireflet, anti UV, avec le traitement anti-lumière bleue. 

Aspect visuel : le traitement contre la lumière bleue, laisse sur les verres un reflet résiduel bleuté (1ere photo), ainsi qu’une très légère teinte jaunâtre qui dénature les couleurs (2eme photo).

 

Sur la photo suivante, la même monture que précédemment, est comparée à une monture (celle du bas en métal) équipée des mêmes verres mais sans le traitement anti lumière bleue.

Au premier coups d’œil, la monture équipée du traitement anti lumière bleue est facilement identifiable.
Le très léger reflet résiduel verdâtre sur la monture du bas, est le reflet résiduel laissé par le traitement antireflet dernière génération.

En outre, certains matériaux (et là nous ne parlons pas de traitement de surface mais bien de matière), « filtreraient » la lumière bleu-violet, et améliorent en parallèle l’esthétique du verre ; grâce à la présence de deux types de molécules.
Un premier type de molécules « absorberaient » la lumière bleu-violet, et l’autre type de molécules de couleurs complémentaires neutralise la couleur jaune résiduelle évoquée sur les  photos du haut. Ainsi, ces matières de verres « filtreraient » la lumière bleu-violet, sans laisser sur le verre ni le reflet bleuté, ni la teinte résiduelle jaunâtre qui dénature les couleurs.
D’autre type de verre comme les verres Transitions (les verres qui changent de teinte en fonction de l’exposition aux UV, et qui réagissent à la température), ont le bénéfice d’être fabriqués avec une matière qui auraient la capacité de filtrer la lumière bleu-violet.